Informations et publications de presse

Affaire en cours (Multiwin Plan)


Le fondateur et président de la start-up Rifft, Lucas Goreta, a été mis en examen en mars dernier pour escroquerie et placé sous
administration judiciaire en attendant une probable liquidation. Plus de 4 millions d'euros auraient été levés en deux ans auprès
de plusieurs milliers de souscripteurs d'une opération de crowdfunding pour financer le développement d'objets connectés.

Lucas Goreta, fondateur et président de la start-up Rifft, a été mis en examen pour escroquerie et placé en détention provisoire en
mars 2018. (crédit D R.)
Du paradis aux limbes. Après avoir fait partie des portes-drapeaux de la French Tech aux CES Las Vegas de 2016, 2017 et 2018 - et
décroché au passage deux awards - la start-up Rifft originaire de Sophia-Antipolis est dans l'impasse. Le fondateur et président de
cette société spécialisée dans le développement d'objets connectés (bracelets et robot connectés et plus récemment une station de
chargement à induction modulable), Lucas Goreta, a en effet été arrêté le mois dernier, mis en examen pour escroquerie et placé en
détention provisoire comme l'a rapporté Nice-Matin. Son casier judiciaire serait loin d'être vierge : le dirigeant aurait précédemment
été condamné en 2007 à 18 mois de prison avec sursis et 5 ans d'interdiction de gérer une entreprise.
Plusieurs milliers de personnes - jusqu'à 10 000 selon certaines sources - ont participé à une vaste opération de crowdfunding pour financer les
différents projets de Rifft. Certains ont déjà fait une croix dessus : 'J'ai participé à ce financement pour le bracelet connecté CT Band à
hauteur de 215 euros. Je ne vais pas les récupérer mais si une action collective en justice est menée j'y participerai', nous a indiqué un souscripteur qui a
souhaité rester anonyme. La récupération des sommes investies par les participants à cette levée de fonds semble délicate, la société
ayant été placée en mars sous le contrôle d'un administrateur judiciaire. Selon nos informations, la liquidation devrait être annoncée dans les
prochains jours.

Article rédigé par Dominique Filippone Chef des actualités LMI - 12 avril 2018

 

Article Les Echos du 16 mars 2018 - Affaire Goreta - 

Historique (Affaires passées)


 

Article France Bleu Alsace du 26 mars 2018 - Affaire Florian Maillotte - Page 1 -  Page 2